Dis, tu joues avec moi?

C’est le thème des Serial crocheteuses & more de cette semaine qui est hébergé par Vivyane. Pour l’occasion j’ai voulu tester un plastique fou de récup (le tuto ici) d’une nouvelle source. Je les teste toujours avant de faire un projet qui prend du temps car, même s’ils sont sensés être dans la même matière, ils ne se valent pas tous.

J’avais préparé trois médaillons avec des dessins de jeux dessus. Sur les trois, seul le plus petit s’est rétracté correctement, les autres ont roulé sur eux-mêmes. Ce sont les aléas du plastique fou de récup mais comme la matière première est gratuite ce n’est pas trop grave. On voit quand même bien le dessin sur le rouleaux, je pense les utiliser comme des perles, à enfiler sur un ruban ou un cordon coloré.

La photo carrée pour le musée :

médaillon plastique fou récup playmobil

Et les ratés :

IMG_4769 IMG_4771

Rendez-vous sur Hellocoton !

Profil en plastique fou

Je me suis remise au plastique fou, pour faire un porte clé pour un nouveau papa. J’ai utilisé du plastique de récup (DIY ) et une cordelette en coton bleu. Les trous ont été faits à la perforatrice.

J’ai décalqué le profil sur une photo que m’a envoyé la maman et j’ai reproduit au marqueur noir sur le plastique. Petit passage au four et vernissage au vernis-colle. Pour terminer j’ai passé la cordelette dans les trous et fait un nœud du pendu.

plastique fou profil

Les petits pois ….

….sont rouges!!! Et non je ne parle pas du défi des serial crocheteuses!!

En ce moment je réfléchis beaucoup à des projets « couture » sans pour autant les réaliser et j’ai trop chaud pour faire du crochet. Du coup, j’ai envie de petites réalisations rapides car j’ai du mal à ne rien fabriquer de la semaine.

Les moulins à vent de la semaine dernière en sont un bon exemple. Aujourd’hui, je vous montre les dernières en date, j’avais envie de poissons rouges.

J’ai mis moins de 10 minutes (deux minutes pour les boucles et cinq minutes pour le bracelet) à les faire et ça tombait bien car je n’avais pas beaucoup plus de temps.

bracelet poissonBO poissons rouge

Je vous avais déjà montré le médaillon en plastique fou. Les petits poissons et le cordon viennent de La mercerie chic et je vous rappelle que vos frais de port sur votre 1ère commande sont offert avec le code OLIVIALEBEON.

 

Il est fou Totoro!

J’ai laissé une bonne partie de mon équipement pour bricoler en France et même là, je n’étais pas très bien équipée. J’ai une petite liste dans ma tête des outils qu’ils faudrait que j’achète pour pourvoir bricoler sereinement (un pistolet à colle, une pince kam, une table de découpe, un  cutter de précision, etc.). En général je me retiens jusqu’à ce que l’outil convoité soit devenu indispensable (mon achat d’agrafeuse américaine, « indispensable » pour recouvrir des chaises). Tout ça pour vous dire que je me retrouve souvent à bidouiller et à tester des trucs assez improbables.

Mon dernier problème en date : comment colorier ce que je dessine sur le plastique fou? Je n’ai pas trouvé de marqueurs permanents de couleur ici (depuis j’ai ramené les miens de France) j’aimerais être sure que les poscas tiennent avant d’en acheter (oui je suis un peu radine).

J’avais préparé un médaillon Totoro en plastique fou de récup mais je le trouvais un peu nu avec juste les contours. Du coup j’ai testé la méthode du serviettage, sur un médaillon de plastique fou (cuit) de 3cm de diamètre. Le serviettage, c’est coller du papier très fin sur un support à l’aide de vernis colle. Ici, j’ai utilisé du papier de soie gris que j’avais eu dans un emballage cadeau.

Coller des bouts minuscules de papier au bon endroit fut une vraie galère (j’ai beaucoup juré et je m’en suis mis plein les doigts). Une fois le collage bien sec, j’ai remis une couche de vernis . Au final, je suis plutôt satisfaite du résultat (vu comment c’était mal parti), ça donne une petit coté brut que je trouve assez sympa.

Tout ça m’a donné envie de refaire du Totoro en plastique dingue, mais du « vrai » ce coup ci pour avoir un rendu plus net.

medaillon totoro

 

Folles matriochkas (test plastique dingue Creavea)

J’ai été contacté il y a quelques semaines par Creavea pour savoir si cela m’intéressait de tester leur plastique dingue. Le deal : ils m’envoient un paquet de plastique dingue que j’ai choisi dans le « rayon » plastique dingue de leur site et en échange je fais un article sur le blog pour montrer ce que j’en ai fait et dire ce que j’en ai pensé. Cette proposition m’a semblé très honnête et j’ai accepté sans hésiter!

J’ai choisi du plastique dingue transparent que j’ai reçu rapidement, le mode d’emploi détaillé est au dos du paquet :

DSC_0468 DSC_0469

Le premier test, je l’ai fait avec les enfants d’une amie qui sont en maternelle et CP. Ils ont adoré dessiner et regarder le plastique rétrécir au four. Leur maman et moi on a adoré décalquer leurs personnages préféré et voir le résultat final! Pour cette occasion, les photos on été prises avec mon téléphone et je n’ai pas pensé à prendre des mesures.

DSC_0470

La phase de dessin (une demi-feuille chacun)

DSC_0472

Après cuisson (ça réduit beaucoup!)

Pour le deuxième test, j’ai fait ça chez moi, au calme et je vais pouvoir vous donner tous les détails!

  • La phase de dessin est facile, le plastique est assez transparent pour pouvoir décalquer, les crayons de couleur accrochent mais attention à ne pas trop frotter, ça bave un peu parfois (mais rien de dramatique!). Je n’ai pas de feutres, si jamais j’essaye, je mettrai à jour ce post.
  • Le plastique se découpe bien, et se perfore avec une perforeuse à papier sans problème.
  • La phase de cuisson se déroule bien, quand le plastique n’est pas tout à fait plat à la sortie du four je pose immédiatement un verre à fond plat dessus. Lorsque ça ne suffit pas (ce qui peut être le cas pour des grosses pièces), je repasse le plastique au four deux ou trois minutes et je le réaplatis avec le verre à sa sortie, ça marche super bien (d’ailleurs il faudra que je teste avec mon plastique de récup)
  • Le seul petit bémol, c’est que le crayon de couleur continue à légèrement baver après cuisson. Du coup, j’ai vernis avec du vernis colle à base d’eau et là c’est impeccable.

avant cuisson après cuisson

  • On peut voir sur les photos que les couleurs s’intensifient et que la taille est divisée par un peu plus de deux.

Et voilà ce que j’en ai fait :

BO matriochkas

Pour conclure, le produit est de bonne qualité et les enfants adorent. Personnellement, je ne sais pas si j’en rachèterai car j’aime bien le plastique de récup (qui est écolo et gratuit), mais je suis une adulte et j’arrive à me servir de marqueurs indélébiles sans tacher mes vêtements et la maison!

Le paquet contenant plusieurs feuilles, vous allez continuer à voir des réalisations en plastique fou, merci à Creavea, vous pouvez aller visiter leur boutique et leur page DIY activités manuelles enfant.