Avant c’était une chemise…..

….. maintenant c’est une barboteuse en taille 3 mois pour un petit garçon à naître bientôt. barboteuseLe patron vient des intemporels pour bébé. J’ai modifié le système d’ouverture : j’ai supprimé la patte de boutonnage à l’entrejambe puisque j’ai gardé les boutons de la chemise sur le devant (j’ai rajouté des pressions entre chaque bouton). J’espère que la taille sera bonne et que je pourrai lui mettre cet été!

 

Bracelet tissé

J’avais déjà fait une tentative de tissage l’an dernier, ça n’avait pas été très concluant. J’ai quand même ressorti mon « métier à tisser » (i.e. mon morceau de carton) pour refaire une tentative en réalisant un bracelet. Une réalisation presque 100% récup’ puisque j’ai utilisé un morceau de carton, les bouts de laines qui restent quand je coupe les fils qui dépassent de mes amigurumis et une chute de tissu. Seuls le fermoir, la chaînette et les mâchoires sont neufs. bracelet tissé Pour les étapes, rien de bien compliqué :

  • monter la trame sur le « métier à tisser » avec du fil de couture de base,
  • tisser en formant des triangles avec les petits bouts de laine,
  • rentrer les fils au dos du tissage (ce fut très long),
  • coudre du tissu au dos pour camoufler la partie moins belle,
  • monter les mâchoires, la chaînette et le fermoir.

Les photos du « métier à tisser » et du dos du bracelet : tissage bracelet tissé dos Le tout m’a pris une après-midi, mais si vous ne regardez pas Roland Garros en même temps, ce sera plus rapide … Le test est concluant même si les fils acryliques donnent un coté brut. La prochaine fois, j’utiliserai des fils de meilleure qualité et des couleurs assorties ! Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY – cache pot aromatique

Aujourd’hui, un petit DIY facile, rapide et 100% récup !

Avant toute chose, il faut planter des graines dans une boîte de conserve remplie de terreau (du basilic pour moi). Les plants que vous voyez sur la photo ont environ trois semaines.

pot de basilic

Si vous ne voulez pas coudre, vous pouvez utiliser de l’adhésif double face pour coller le tissu sur la boîte et pour faire les ourlets.

Pour une boîte il vous faut :

  • une chute de tissu assez grande pour faire le tour de la boîte
  • du fil assorti (ou de l’adhésif double face)

Tracez un rectangle de la taille réelle de votre boîte (chez moi 23,5 cm x 10,8 cm) sur la chute de tissu (laissez de la marge pour les ourlets).

Faites des ourlets sur les longueurs.

Cousez endroit contre endroit sur la largeur (ou scotchez un ourlet sur une largeur).

Retournez la housse et enfilez-là sur la boîte (ou collez le tissu sur la boîte en commençant par le coté non ourlé).

J’ai mis environ un quart d’heure pour en faire trois. Je vous le disais, c’est hyper rapide !

Ce DIY est également ma participation aux Défis du ch@t qui a pour thème ce trimestre « Jardin ».

 

Avec mes trois pots de basilic je pense qu’on peut dire que j’ai un jardin potager de cuisine. Surtout que je pense planter d’autres herbes prochainement.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des fleurs en tissus dans les cheveux

Il me reste pas mal de tissu de la chemise après avoir fait la robe. J’ai décidé de faire une petite barrette assortie (même si la destinataire n’a pour l’instant pas beaucoup de cheveux 😉 ).

J’ai commencé par faire une fleur avec des carrés de 4cm de coté et là, révélation, c’était beaucoup trop grand! J’ai donc recommencé avec des carrés de 3cm de coté.

Rien de nouveau dans la réalisation de ces fleurs, ce sont les mêmes qu’ici (le tuto est dans l’article) sauf pour le nombre de pétales (il y en a 8) et pour la manière de les coudre entre eux : cette fois-ci je les ai cousus par la base, la dernière fois, je les avais cousus par le bord. J’ai cousu de la feutrine blanche au dos des fleurs pour cacher les coutures et j’ai cousu ces fleurs à des barrettes à cheveux.

barrettes fleurs en tissu

La taille du centre de la fleur est adaptée à la taille du « trou » entre les pétales. Il était tout petit pour la grande fleur et plus grand pour la petite.

Demain, un peu de couture pour homme, ça changera des réalisations pour les enfants!!!

abracadacraft

Avant c’était une chemise…

Mais ça c’était avant!! Maintenant c’est une robe en 12 mois. J’ai récupéré une vieille chemise de mon homme, tellement usée au col qu’on ne pouvait pas la donner.

Le patron est celui de la robe froncée des intemporels pour bébé. Il se compose d’un corsage et d’un rectangle pour faire la partie jupe. A la place du rectangle, j’ai tout simplement récupéré le bas de la chemise et j’ai cousu la partie boutonnière. J’ai utilisé le haut pour tailler le corsage et il me reste encore les manches. Des boutons pressions ferment le dos du corsage (mais j’aurais pu utiliser les boutons qu’il me restait de la chemise).

Le modèle préconise de froncer l’ensemble de la jupe mais j’ai préféré faire 4 pinces devant et froncer au milieu derrière.

J’ai aussi fait des parmentures au lieu de poser du biais et ce fut une révélation! Grâce a mes ciseaux cranteurs je n’ai eu aucun problème (ce qui n’avait pas été le cas la dernière fois que j’avais eu à en faire…). Et j’ai trouvé ça beaucoup plus rapide et facile que de poser du biais. J’ai cousu les parmentures au point zigzag afin de faciliter le repassage (ou de l’éviter carrément).

Les avantages de cette récup :

  • Coût minimal.
  • Le tissu est très doux et agréable à coudre et comme il a déjà été lavé beaucoup de fois, on est sûr qu’il ne bougera pas.
  • Gain de temps : pas de couture ni d’ourlet à faire pour le bas de la robe.

Les inconvénients :

  • je n’en vois pas à part peut être le fait que j’ai du faire un peu attention aux rayures à la coupe du tissu.

Les photos de la robe :

robe devant

robe détail

Le dos : robe dos

Je l’avoue, je suis très fière du résultat et ça me réconcilie avec la couture de vêtements qui n’est pas trop ma tasse de thé d’habitude!

abracadacraft

Rendez-vous sur Hellocoton !

Profil en plastique fou

Je me suis remise au plastique fou, pour faire un porte clé pour un nouveau papa. J’ai utilisé du plastique de récup (DIY ) et une cordelette en coton bleu. Les trous ont été faits à la perforatrice.

J’ai décalqué le profil sur une photo que m’a envoyé la maman et j’ai reproduit au marqueur noir sur le plastique. Petit passage au four et vernissage au vernis-colle. Pour terminer j’ai passé la cordelette dans les trous et fait un nœud du pendu.

plastique fou profil

Chouette chouette chouette!!!

J’avais laissé mon rouleau de cuir noir hyper épais et mon thermocollant double face en France. J’ai eu beaucoup de plaisir à les retrouver et j’ai fait un série de chouettes pour fêter ça!!

porte clés chouette chouette en cuir et tissu chouette en cuir et tissu

Si vous aussi vous voulez réaliser ces chouettes, c’est très simple et ça prend 15 mn pour en faire trois. Il vous faut :

  • Des chutes de cuir épais (le mien est noir)
  • Des chutes de tissu
  • Du thermocollant double face
  • Des boutons ou du cuir de couleur contrastante avec votre tissu
  • De la pâte fimo jaune (ou un bout de plastique jaune)
  • Un fer à repasser
  • De la super glu
  • Une bonne paire de ciseau (selon l’épaisseur de votre cuir)

Voici les étapes :

  1. Découpez la forme de votre chouette dans le cuir épais, le tissu et le thermocollant. (Faites la forme symétrique, ou faites attention au sens de découpe).
  2. Mettez le thermocollant en sandwich entre le tissu et le cuir et repassez à fer chaud du coté du tissu (quelques secondes suffisent.
  3. Faites un trou entre les oreilles de votre chouette si vous désirez passer un cordon, un anneau, etc. Je fais les trous avec une pince spéciale mais avec un poinçon ou une très grosse aiguille (voire un pic à brochette très aiguisé) ça fonctionne aussi.
  4. Collez les boutons pour les yeux (ou des ronds en cuir contrastant pour moi)
  5. Faites des petits becs jaune en pâte fimo ou découpez-en dans du plastique, du cuir, etc. (J’ai cuit ma pâte fimo à l’eau et au micro-onde selon ce tuto et ça marche très bien!!)
  6. Collez le bec.
  7. Et voilà!!!!!!

L’emplacement des yeux et du bec donnent une « personnalité » à la chouette, n’hésitez pas à les déplacer plusieurs fois avant de les coller pour voir ce que ça donne.

Dans un tout autre registre, j’ai craqué pour le livre de Tournicote donc vous verrez bientôt des réalisations au crochet!

DIY : customise ton carnet

Aujourd’hui, un petit DIY tout simple. Il vous faut :

  • Un carnet avec une couverture transparente (j’ai trouvé le mien en solderie à moins d’un euro),
  • Une paire de ciseaux,
  • Du joli papier ou une page de magazine,
  • 3mn de temps devant vous.

Mon carnet avait une couverture pseudo-kawaï qui ne me plaisait qu’à moitié.

carnet kawaï

J’ai commencé par enlever la couverture qui était amovible et je m’en suis servie comme gabarit pour découper dans la couverture d’un magazine que je trouvais jolie.

Si votre couverture n’est pas amovible, prenez les mesures de votre carnet et découpez un rectangle de la bonne taille dans le papier que vous aurez choisi.

magazine air francenouvelle couverture

 

Vous avez devant vous tout le matériel nécessaire :

IMG_4506

Il n’y a plus qu’à mettre la nouvelle couverture à la place de l’ancienne (ou par dessus l’ancienne).

IMG_4508

 

Et voilà!!!

Dans le cas où votre carnet n’a pas de couverture comme le mien, vous pouvez bien entendu coller le papier sur le couverture à l’aide de scotch double face : vous recouvrez toute la couverture de votre carnet de double face et vous coller le papier dessus.

Comme une vieille chaussette

Je vous avais fait un peu de teasing avec la sélection du weekend n°18 et le défi des serial crocheteuses n°224, voici enfin ma première peluche de récup, j’ai nommé Raymond le lapin noir!

photomaton raymon

Pour ce premier test, je voulais faire une peluche en une seule pièce avec le moins de couture possibles. La seule paire de chaussette usée que j’ai trouvée était noire, c’est moins fun et c’est galère à photographier mais c’est comme ça.

IMG_4205

Raymond a été fabriqué à partir d’une seule chaussette, j’ai cousu le milieu des oreilles et le dessus du crane puis j’ai coupé entre les deux, retourné la chaussette et j’ai rembourré jusqu’au bout. J’ai modelé la forme de la tête et du corps avec du fil à coudre, j’ai fait un grand point qui va d’un coté de la tête à l’autre pour le cou, un point pour le museau, pour les bras et trois points pour les jambes (pour pouvoir mieux serrer). On dirait qu’il a les pattes dans les poches je trouve ça plutôt sympa. J’ai fermé les bas de la chaussette en faisant des pieds plus petits que les reste des jambes.

Pour les yeux, j’étais assez limitée car la chaussette pochait au niveau des coins du talons, il n’y avait donc pas moyen de broder les yeux, il fallait camoufler. Le nœud pap sert à cacher une partie du cou où la chaussette est plus usée qu’ailleurs.

La prochaine fois, je ferai les oreilles différemment car la forme de la chaussette fait que Raymond est « aérodynamique ».

IMG_4207

Les plus de cette technique:

  • couture à la main à 100%,
  • c’est simple à réaliser, des enfants peuvent sans problème le faire pour peu qu’ils maîtrisent le point arrière,
  • c’est rapide (moins d’une heure de réalisation),
  • c’est 100% récup.

Les moins :

  • la chaussette a une forme de base qu’il est difficile de totalement gommer,
  • les bras et les jambes ne sont pas mobiles.

 

J’ai fait l’effet photomaton de la première photo sur le site pixiz.

 

bande_pour article_blog-10

 

Rendez-vous sur Hellocoton !