Bretagne et Bulgarie : quelques similitudes.

Nous cherchons toujours à retrouver un peu de « chez nous » dans le pays où l’on se trouve. Des fois c’est plus facile que d’autres. Une chose est sure, il y a pas mal de similitudes entre la Bretagne et la Bulgarie, certaines plus flagrantes que d’autres.

Commençons par les paysages. Je n’ai pas encore parcouru toute la Bulgarie (ni toute la Bretagne d’ailleurs) mais certains paysages m’ont rappelé la maison. Il s’agit de lieux inhabités car au niveau de l’architecture on est très loin de la Bretagne !

  • Les marais salants de Pomorie

  • Le cap Kaliakra

Cap Kaliakra

 

  • Strandja

 

Le folklore bulgare a des similitudes frappantes avec le folklore breton. Les danses pour commencer : ici aussi on danse en groupe et en se tenant par la main. Certaines danses bulgares sont les mêmes que les bretonnes (l’An dro par exemple). A quand un pavillon bulgare au Festival Interceltique de Lorient ?

Après avoir visionné des dizaines de vidéos de danses bulgares pour en trouver une qui illustrerait bien mon propos, j’ai choisi une vidéo amateur pour trois raisons :

  • Elle est tournée dans le mall de Varna (la ville dans laquelle j’habite).
  • Ce sont des gens qui passaient par là qui ont profité de la présence du groupe de musique traditionnelle et d’un peu de place pour danser, ce qui traduit vraiment bien l’amour des bulgares pour leurs danses.
  • A environ 6mn il y a l’An dro bulgare la seule que je sache danser.

Les tenues traditionnelles bulgares sont très variées. Comme en Bretagne, il y en a presque une sorte par ville. Les femmes portent aussi des coiffes, très différentes des coiffes bretonnes.

costumes bulgares

(Cette magnifique carte postale illustre bien le fait que la Bretagne n’a pas l’apanage des cartes kitsch. Le problème est qu’en Bulgarie, c’est la croix et la bannière pour en trouver de jolies.)

Il y a trois instruments de musique traditionnelle équivalents à ceux que l’on retrouve dans les bagadou  :

  • La gaïda qui correspond au biniou (et qu’on retrouve aussi en Espagne).
  • La zurna qui correspond à la bombarde.
  • Le davul qui est un gros tambour biface un peu plus petit que la grosse caisse il me semble.

Sylvia Katzeva-Chaulet - source : www.crmtl.fr

Sylvia Katzeva-Chaulet                 source : http://www.crmtl.fr

Au niveau de la gastronomie, à part un amour inconditionnel du porc (ici aussi tout est bon dans le cochon), des pommes de terre et des plats roboratifs (et quelques marchands de crêpes sucrées mais comme dans beaucoup de pays au final), rien à signaler.

Voilà, j’espère que cet article un peu plus long que d’habitude vous aura intéressé. Si vous voulez en savoir plus sur la Bulgarie, je vous conseille le site de la BNR (radio nationale bulgare) qui regorge d’informations (actualités, histoire, culture, tourisme).

Publicités

Sofia sous le soleil

Aujourd’hui je partage avec vous quelques photos de Sofia où j’ai passé une partie du week-end. Je n’ai rien visité, j’ai juste flâné, mangé les meilleures glaces de Bulgarie, bu des cafés glacés, profité du soleil et de la vue sur le mont Vitosha.

Sofia - église russe

Sofia

Sofia Vitosha

Sofia Vitosha

Sofia

Sofia Sofia

J’en profite pour vous donner deux bonnes adresses si jamais vous allez à Sofia :

  • Confetti, 4 rue Graf Ignatiev (des glaces de folie, la prochaine fois on teste le restaurant)
  • Roof top bar – Sense Hotel, blvd Tsar Osvoboditel, superbe vue sur la cathédrale d’un coté et la montagne de l’autre, quelques plats pour déjeuner à la carte (le black angus burger est une tuerie !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Découpages de Pâques

En Bulgarie, on ne fête pas Pâques comme en France. D’abord ça ne tombe généralement pas à la même date (c’est le 12 Avril cette année). Ensuite on ne cherche pas les œufs dans le jardin. Ici les œufs durs sont cuits avec du colorant (ou peints) et le jour de pâques, on fait des « combats d’œufs » : chacun tient un œuf dans sa main, on les frappe l’un contre l’autre et celui qui est intact a gagné. Le dernier œuf intact est conservé car il est sensé porter chance.

Je vous rassure, il y a quand même des chocolats mais ils ne sont pas cachés pour les enfants. Coté gastronomie, on mange de la salade de pâques (salade, radis, œufs), de l’agneau  et du kozunac qui est une délicieuse brioche tressée qu’on ne trouve en boulangerie qu’à cette période !

Bref, c’est bientôt Pâques ! Et pour l’occasion, j’anime un petit atelier découpage au centre francophone de Varna demain matin. L’occasion pour petits et grands de préparer des petits paniers et décorations en papier et de parler français.

Je vous montre ce que j’ai choisi pour l’occasion (cliquez sur les images !):

  • Des petits paniers :

panier poule

panier lapin

Et de quoi faire une guirlande décorative (le DIY du site propose de faire un cadre photo que j’ai détourné en guirlande) :

Et en bonus, le petit fanion de la guirlande que j’ai modifié pour avoir un texte en français :

fanion

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Bulgarie

En 14 mois passés en Bulgarie, nous avons eu le temps de visiter un peu même s’il nous reste beaucoup de choses à voir, de tester la gastronomie, de rencontrer des gens et de profiter de la douceur de vivre de Varna, la ville où nous avons résidé.

Pour commencer, une petite carte, car la question qui revient le plus souvent quand on parle de ce pays est « C’est où déjà? » (genre vous avez déjà su où c’était….)

Carte Bulgarie

Et maintenant, des photos des endroits où nous avons été pour peut-être vous donner envie d’y aller vous aussi.

Ces photos ont été prises par nous, d’où le rendu « touriste », mais c’est ce que nous étions après tout!

Varna panorama

Varna Cathédrale

Nessebar centre

Nessebar ruine

Nessebar port

Dospat

Dabolka

Baltchick

Baltchick

Monastère Rila

Monastère Rila

Perperikon

Plovdiv

Plovdiv

Plovdiv

Bansko

Stara Zagora

Cap Kaliakra

Bucarest – mini city-guide

Une sélection un peu particulière ce weekend, j’ai envie de vous parler de mon escapade à Bucarest. Nous sommes parties à deux, entre filles et nous sommes restées 24h sur deux jours.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance du centre de Bucarest, les rues piétonnes, les vieilles façades, tantôt rénovée, tantôt « dans leur jus », les passages, les terrasses et la douceur de vivre du centre piéton.

Nous sommes venues en voiture, le moins qu’on puisse dire c’est que la circulation à Bucarest est dense mais nous avons trouvé une place dans un parking à deux pas de notre hôtel sans aucun problème, cette escapade commençait bien.

La deuxième bonne surprise fut l’hôtel. Après avoir épluché le routard, booking.com et trip advisor, nous avons opté pour un petit hôtel dans le centre piéton, 3 étoiles, 12 chambres, un style artdéco, des prix raisonnables et surtout un accueil charmant et un endroit très calme.

Les valises posées à l’hôtel, nous sommes passées réserver dans un restau qu’on nous avait chaudement recommandé pour le soir, qui était à deux pas de l’hôtel, La Bonne Bouche. Après des mezze libanais en terrasse au soleil, nous avons passé l’après midi à déambuler dans le « vieux centre », à regarder les façades, les monuments et les jolies boutiques (j’en ai profité pour aller zyeuter le H&M home).

IMG_3904

IMG_3901

IMG_3894

IMG_3885


IMG_3916

IMG_3958

Le repas du soir s’est très bien déroulé, La Bonne Bouche est vraiment une bonne adresse, la nourriture est très bonne, le cadre est sympa, le service est impeccable et les prix sont corrects (pour des français, pour des roumains c’est cher). Petite ballade digestive avant de rentrer se coucher et nuit très reposante à l’hôtel.

Le lendemain, après un super petit-déj (jus d’orange frais, salade de fruits frais et gaufres maison), nous nous dirigeons vers le palais du parlement (l’ancien palais de Caucescu) en suivant les grands boulevards. Balade moins charmante, avec beaucoup de voitures et de klaxons, mais quand même de beaux bâtiments et des petits églises coincées entre les buildings.

IMG_3976IMG_4018 IMG_3978

La visite du palais vaut le coup, elle est très intéressante et surtout très impressionnante, tout y est immense! Je n’ai pas pu prendre de photos de l’intérieur du palais mais j’ai pris une photo (en cachette) de la vue du balcon.IMG_3983IMG_3986

Nous repartons ensuite vers le centre en traversant deux joli parcs et nous mangeons tranquillement en terrasse dans le « passage » Hanul manuc avant de reprendre la route pour la Bulgarie (4h de route tout de même)

IMG_3905

Mon premier marché bulgare

Ça y est, j’ai récupéré les photos du marché des créateurs auquel j’ai participé il a trois semaines, du coup j’en profite pour vous faire une petit résumé. Le Boho chic house (qui organise ce marché) est un magasin qui se situe sur la mezzanine d’un restaurant, le marché à donc lieu dans une partie de la salle du restau et sur la mezzanine.

Les bulgares organisent ce genre d’événements très différemment de nous. L’événement est officialisé deux semaines avant, on envoie un petit message pour dire qu’on voudrait un stand pour un ou deux jours (pas de paperasse, de dossiers, tout ça tout ça). Le marché commence à midi, on nous recommande d’arriver à 11h30. Et à cette heure-là, j’étais la première. Malgré cette organisation qui peut sembler « à l’arrache » pour nous, tout se passe de façon impeccable, les stands sont déjà attribués, les gens se répartissent les tables dans la bonne humeur et tout roule.

Avec Catherine (ma collègue de stand, une expat qui bricole aussi), nous étions des novices. Nous n’avons donc pas pensé à prendre de tissu pour recouvrir la table, mais ce n’était pas trop grave, les tables étant en bon état et en bois clair. L’installation de nos produits fut un peu longue car savoir comment on dispose les différents produits peut être compliqué quand on n’y a pas pensé en amont (en gros on était à l’arrache).

J’avais préparé des boucles d’oreilles, des bracelets, des housses de mug et quelques amigurumis. Catherine avais préparé des bijoux en plastique et en T-shirt recyclé, des doudous, des barrettes et quelques vêtements pour bébés.

Le petit soucis, c’est qu’il y a eu très peu de visiteurs, leur plus mauvaise journée apparemment.

Pour résumer :

  • Les points positifs :
    • on a quand même vendu quelques trucs et on est rentrés dans nos frais plus un petit peu de bénèf, je dirais même que par rapport aux voisines on a plutôt pas mal marché.
    • notre voisine de stand était très sympa et parlait français.
    • les gens ont eu l’air d’aimer ce que nous faisions.
    • c’était une expérience intéressante et instructive
  • Les points négatifs :
    • on a vendu des grosses pièces mais il nous reste beaucoup de stock.
    • on a pas mal attendu le client (heureusement j’avais amené de quoi m’occuper).
    • on n’a pas réussi à savoir si notre placement prix était cohérent.

Bref, on ne sait pas encore si on va participer à la prochaine édition qui aura lieu début Juin.

 

IMG_1794

 

IMG_1789 IMG_1785 IMG_1786

Rendez-vous sur Hellocoton !