Un peu de layette

Aujourd’hui je vous montre une robe en tricot taille naissance que j’ai fait pour une de mes nombreuses amies enceintes (c’est l’année des bébés par chez moi !). Le modèle vient d’un magazine Phildar qu’on m’a prêté, et, erreur de débutante, j’ai eu la flemme de bloquer les pièces avant assemblage ce qui lui donne ce petit côté « vrillé ».

Cette robe m’a également permis de tester la super pince KAM que j’ai eu à Noël, je sens qu’elle va changer ma vie !

robe layette

Rendez-vous sur Hellocoton !

Avant c’était une chemise…

Mais ça c’était avant!! Maintenant c’est une robe en 12 mois. J’ai récupéré une vieille chemise de mon homme, tellement usée au col qu’on ne pouvait pas la donner.

Le patron est celui de la robe froncée des intemporels pour bébé. Il se compose d’un corsage et d’un rectangle pour faire la partie jupe. A la place du rectangle, j’ai tout simplement récupéré le bas de la chemise et j’ai cousu la partie boutonnière. J’ai utilisé le haut pour tailler le corsage et il me reste encore les manches. Des boutons pressions ferment le dos du corsage (mais j’aurais pu utiliser les boutons qu’il me restait de la chemise).

Le modèle préconise de froncer l’ensemble de la jupe mais j’ai préféré faire 4 pinces devant et froncer au milieu derrière.

J’ai aussi fait des parmentures au lieu de poser du biais et ce fut une révélation! Grâce a mes ciseaux cranteurs je n’ai eu aucun problème (ce qui n’avait pas été le cas la dernière fois que j’avais eu à en faire…). Et j’ai trouvé ça beaucoup plus rapide et facile que de poser du biais. J’ai cousu les parmentures au point zigzag afin de faciliter le repassage (ou de l’éviter carrément).

Les avantages de cette récup :

  • Coût minimal.
  • Le tissu est très doux et agréable à coudre et comme il a déjà été lavé beaucoup de fois, on est sûr qu’il ne bougera pas.
  • Gain de temps : pas de couture ni d’ourlet à faire pour le bas de la robe.

Les inconvénients :

  • je n’en vois pas à part peut être le fait que j’ai du faire un peu attention aux rayures à la coupe du tissu.

Les photos de la robe :

robe devant

robe détail

Le dos : robe dos

Je l’avoue, je suis très fière du résultat et ça me réconcilie avec la couture de vêtements qui n’est pas trop ma tasse de thé d’habitude!

abracadacraft

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une robe marinière pour Yvette

Aujourd’hui je vous montre la première tenue d’Yvette, une robe marinière et des petites chaussures assorties.

Yvette robe

Je n’ai pas fait de tuto détaillé pour cette robe car j’ai utilisé des fils de grosseur différentes et du coup ce n’est pas forcément reproductible mais je vais vous expliquer le principe.

  • J’ai commencé par le haut de la robe : J’ai fait une chaînette de la taille du tour de taille d’Yvette que j’ai fermée par une maille coulée.
  • J’ai fait deux tours de mailles serrées.
  • Le troisième tour de maille serrées j’ai laissé deux trous pour les bras : j’ai crocheter 6 mailles en l’air que j’ai rattaché 5 mailles plus loin.
  • Encore un tour de mailles serrées.
  • Puis je continue de tourner en mailles serrées en alternant les couleurs. Ici 3 tours de blanc puis un tour de bleu marine (la laine bleue est la plus épaisse).
  • Quand j’ai atteint la longueur du buste, je repasse en bleu marine et je commence la jupe.
  • J’alterne un rang de mailles serrées avec un rang où je fais une augmentation toutes les 4 mailles.
  • Je m’arrête quand j’ai atteint la longueur voulue.
  • J’ai placé le début de rang dans le dos comme ça on ne voit pas les changements de couleurs.

Et vous avez vu, c’est même assorti à son headband. Elle a vraiment le sens du détail Yvette!!!